Polenta aux orties, carottes etuvées au plantain, gratin d'égopode

Publié le 30 Janvier 2017

Ce n'est pas une recette que je vous propose ici, mais plusieurs petites recettes et petits trucs en plus pour réaliser cette assiette.

 

Lors de nos sorties à la découverte des plantes comestibles et médicinales, nous avons maintenant pour habitude de proposer des recettes dénuées de gluten et de lactose, ici, je vais vous proposer la recette végétalienne et sans gluten.

Libre à vous de remplacer les huiles par le beurre, ou le lait végétal par du lait animal.

 

                                                       1) UN BOUILLON AUX HERBES

 

préalablement, je prépare un bon bouillon aux herbes fraiche qui va nous servir le long de la recette à faire plusieurs préparations.

Dans un fait-tout, je met une cuillère à soupe d'huile d'olive à chauffer et je fais suer un bel oignon blanc émincé finement, environ 10g d'ail écrasé ( ail sauvage ou ail des ours si vous avez)

j'émince 3 grosses poignées d'orties fraiches et 2 belles poignées de jeunes feuilles de berce que j'ajoute à mon oignon, je fait revenir le tout quelques minute avant de mouiller avec 1.5 litres d'eau je couvre et je laisse cuire 45 minutes a feu très doux, puis je passe le tout dans un mixer et je filtre à travers un linge pour éliminer les impuretés.

ce bouillon constituera la base de cuisson de la polenta et la base de conception d'un lait vegetal

 

                                                    2) LA POLENTA AUX ORTIES

 

Je commence ma recette par la polenta qui devra tranquillement se reposer au frais par la suite.

Pour ce, je vais avoir besoin de 200 g de polenta, de 60 cl de mon bouillon aux herbes préalablement réalisé, d'un oignon, et de 4 grosse poignées de feuilles d'orties.

pour commencer, j'émince finement les orties et l'oignon et je fait revenir le tout avec une cuillère à soupe d'huile d'olive à feu très doux et sans coloration.

je verse 60 cl de bouillon dans une casserole je sale et je poivre et je le monte à température, lorsque le bouillon est à frémissement, je verse la polenta en pluie tout en mélangeant avec une cuillère en bois, je remue fermement et sans arrêter  à feu doux jusqu'à ce que le mélange forme une pâte lisse et homogène.

Je mélange mes orties à la polenta et je met le tout dans un plat carré ou réctangulaire, je place la polenta au réfrigérateur pour que la préparation fixe.

1 heure plus tard, la polenta est froide, je peux la démouler et tailler des "frites" de 2 sur 2 cm que je fait revenir dans de la graisse végétale bio sur chaque face pour qu'elle prenne une jolie croûte dorée et croustillante.

je prépare une sauce tomate  à base de coulis de tomate bio ou mieux une sauce tomate maison dans laquelle j'ajoute soit de la cive émincée ou la tige d'un oignons nouveau ou la tige d'ail sauvage ou une poignée d'ail des ours, selon disposition de ce que l'on va trouver dans le jardin ou la nature.

je rectifie l'assaisonnement et je sert en assiette chaude.

 

                                                    3) LE GRATIN D'EGOPODES

 

voici une plante dont je n'ai pas encore publié d'article sur mon site, je vais d'ailleurs très prochainement lui consacrer un article, car voici un légume jadis cultivé qui pousse naturellement dans les sous bois et qui est aussi intéressant en cuisine qu'en médecine.

l'égopode podagraire.

 

 

 

 

 

 

 

pour réaliser mon gratin, je vais avoir besoin d'un demi litre de lait végétal *(amande, soja, noix de cajou...)

40 feuilles tendre sans tige d'égopode, 35 grammes de farine de riz, 35 grammes de matière grasse végétale bio.

un lait végétal bio du commerce ferait l'affaire, mais pour commencer, je vais vous donner un petit truc pour réaliser un lait d'amande avec le bouillon aux herbes .  La veille, vous aurez fait tremper 4 poignées d'amandes entières dans un peu d'eau.

passez les amandes à la passoire et mixez les avec 50 cl de bouillon puis filtrez la préparation dans un linge filtrant spécial (il existe des filtres dans le commerce, mais un vieux rideau en tulle blanc de chez la grand-mère fera l'affaire !!!)  pressez fortement afin d'extraire le maximum de lait et qu'il vous reste un résidu sec à l'intérieur du linge ( qui en passant s'appelle de l'okara d'amandes. )

Dans une casserole, je fait fondre 35g de matière grasse puis j'ajoute la farine de riz en une fois, je remue avec une cuillère en bois pour former un roux que je laisse cuire a feu très doux pendant une minute, j'ajoute mon lait petit à petit tout en remuant afin d'obtenir une béchamel.

Je hache grossièrement les feuilles d'égopode, que je mélange à la béchamel chaude, je sale, je poivre et j'ajoute un peu de noix de muscade.

Je verse la préparation dans un plat à gratin ou dans des ramequins individuels, je fait gratiner au four quelques minutes,

si vous êtes en régime sans lactose, vous pouvez gratiner à la chapelure, si vous ne prenez pas de gluten, je vous recommande de la chapelure de pain sans gluten ou de "l'okara" séché et pulvérisé au robot mixer.

c'est presque terminé, reste les carottes au plantain

                                                    

                                                4) CAROTTES ETUVEES AU PLANTAIN

 

Aller, dernière ligne droite, j'ai besoin de 300g de carottes et tout autant de feuilles de plantain lancéolé plantain lancéolé.

j'émince mes feuilles de plantain et je les ébouillantes une fois , je jette la première eau afin de retirer l'amertume.

Pendant ce temps, je taille les carottes en bâtonnets

dans un fait tout, je chauffe une cuillère à soupe d'huile d'olive, je fait revenir mes carottes avec un oignon émincé , une gousse d'ail et le plantain.

Je mouille a hauteur avec mon bouillon de plante et je laisse cuire à couvert

vous pouvez garder le bouillon de carottes au plantain, c'est délicieux.

 

toute vos préparations sont prêtes pour dresser vos assiettes

bon appétit

Nicolas

petit mot de notre Naturopathe préféré Sébastien HERMANN

"Petite mise en garde pour les personnes très sensibles ou intolérantes au Gluten: Le maïs ( bien OGM vous vous en doutez) contient lui aussi une forme de gluten ( une prolamine nommée zénine) mais plus tolérable en général. Alors si vous êtes très sensible ou tout simplement en phase de "test" sans gluten, ne vous rabattez pas sur le Maïs..."

article sur le gluten par Sébastien Hermann

 

Rédigé par plantescomestiblesetmedicinales

Publié dans #RECETTE

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :